`` La VAE ou Validation des Acquis de l'Expérience
Suivez-nous

La VAE ou Validation des Acquis de l’Expérience : Qu’est-ce que c’est ? Comment la financer et en bénéficier ?

18 septembre 2018 | Vie pratique

  • Partage

Une entrée dans la vie active très jeune, un parcours professionnel particulier, une reconversion… de très nombreuses raisons peuvent faire qu’un salarié ne soit pas diplômé.

Il n’en a pour autant pas moins de compétences. C’est ici qu’intervient la VAE en permettant d’obtenir une certification de cette expérience professionnelle. La CFTC vous dit tout sur la Validation des Acquis de l’Expérience.

La VAE : qu’est-ce que c’est ?

La VAE ou Validation des Acquis de l’expérience est un droit individuel inscrit dans le code du travail et vous permet d’obtenir une certification (diplôme, titre professionnel et CQP : certificat de qualification professionnelle) sans avoir suivi de parcours scolaire ou universitaire.

Vous pouvez en bénéficier à partir du moment où vous vous êtes engagé dans la vie active, votre statut ou votre niveau de formation.

Vous devez simplement justifier d’au moins 1 an (continu ou non) :

– d’activité professionnelle salariée ou non,

– de bénévolat ou de volontariat,

– d’inscription sur la liste des sportifs de haut niveau,

– de responsabilités syndicales,

– de mandat électoral local ou d’une fonction élective locale.

La VAE syndicale

Les militants syndicaux possèdent des connaissances qui peuvent être reconnues :  expertise en matière de droit du travail, prévention des risques, négociation ou gestion paritaire… Leur engagement peut être valorisé sous la forme de diplômes ou de certifications.

Bien entendu votre expérience doit être en rapport avec la certification que vous visez.

Cette certification peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle et doit être inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles.

Pour en savoir plus sur la VAE syndicale : https://preprod.cftc.fr/fr/actualites/comment-valoriser-les-acquis-de-lexperience-syndicale

Comment bénéficier d’une VAE ?

Pour commencer, définissez votre projet. Avez-vous besoin d’une VAE pour concrétiser un projet professionnel ou souhaitez-vous simplement faire reconnaître vos compétences?

Renseignez-vous ensuite sur la certification que vous souhaitez obtenir. Pour cela vous pouvez consulter un centre de conseil sur la validation des acquis de l’expérience ou le répertoire opérationnel des métiers et emplois.

Si vous savez déjà quelle certification vous voulez obtenir, rencontrez un organisme certificateur qui la propose.

Vous avez besoin de conseils ?

Pour bénéficiez gratuitement de l’accompagnement d’un conseiller VAE dans un point relais conseil, rendez-vous ici : http://www.vae.gouv.fr/?page=carte-prc

1ère étape de votre VAE : constituer et déposer votre dossier de recevabilité.

Ce dossier se compose des documents justifiant la durée des activités que vous avez exercées, des documents réclamés par l’organisme de certification et du formulaire de candidature complété et signé que vous pouvez télécharger ici.

Une fois votre dossier complet, il vous faudra l’envoyer à votre organisme certificateur qui vous notifiera de sa décision et vous donnera une date d’examen.

2ème étape de votre VAE : préparer votre validation

Dès qu’un avis favorable sur votre dossier de recevabilité a été prononcé, vous pouvez être accompagné dans la préparation de votre dossier de validation et pour votre entretien avec le jury.

Vous pouvez alors bénéficier :

– d’une aide méthodologique pour décrire vos activités et votre expérience par rapport aux exigences de la certification visée,

– d’une aide à la formalisation de votre dossier de validation,

– d’une préparation de votre entretien avec le jury.

Votre préparation peut être assurée soit par l’organisme certificateur lui-même soit par un autre prestataire habilité. Cet accompagnement peut être pris en charge par votre Compte Personnel de Formation.

CHIFFRES CLÉS

24 heures, c’est le temps aue vous pouvez demander à votre employeur pour préparer votre VAE ou pour participer aux épreuves de validation. Il faut simplement justifier d’une expérience professionnelle d’un an dans le domaine de la certification visée .

3ème étape de votre VAE : l’évaluation et la validation

À partir de votre dossier de validation et d’une mise en situation professionnelle (en fonction de la certification demandée) le jury va évaluer vos compétences.

Votre entretien avec le jury va vous permettre de défendre votre dossier en lui apportant des informations complémentaires.

À l’issu de votre évaluation, vous pouvez obtenir :

– un refus,

– une validation partielle. Vous recevrez un livret de certification indiquant les compétences acquises et celles qui devront faire l’objet d’une évaluation complémentaire.

– une validation totale. Vous recevrez alors une attestation de compétences.

Comment financer votre VAE ?

Votre VAE peut entraîner certaines dépenses :

– votre rémunération pendant le congé
– les frais de recevabilité de votre dossier
– les frais d’accompagnement
– les frais de transport, de repas et d’hébergement
– les frais d’organisation de session d’évaluation par l’organisme certificateur

Pour les financer vous pouvez obtenir une aide de la part :

– de votre employeur,

– de l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) et de votre OPCO (opérateur de compétences) à compter du 1.01.19

– du conseil régional.

Bon à savoir

Salarié, agent public, intérimaire… : le financement d’une VAE varie selon les cas

Pour savoir comment financer votre VAE en fonction de votre situation, rendez-vous ici : http://www.vae.gouv.fr/espace-ressources/fiches-outil/financer-une-demarche-vae-particuliers.html

Pour en savoir plus sur la VAE : http://www.vae.gouv.fr/

Crédit photographique : DT / Pixabay
Actualités, ressources, ne manquez rien abonnez-vous à notre newsletter

Actualités, ressources, ne manquez rien…

Abonnez-vous à la newsletter !